LegroupeImage

Le Groupe

Marco et les ferrailleurs, c’est Meriem Rezik à la batterie, Emile Marmeuse à la contrebasse et Marc Derpmann au chant, à la guitare et à l’accordéon mais pas tout en même temps, auquel cas il lui faudrait deux bras de plus.
C’est à travers la rencontre avec Patricia Scott Dunwoodie et Pascal Guérin, brocanteurs et auteurs de leur état, que Marco put mettre en forme ses premières chansons début 2003. De leur collaboration, « les casses autos » et « Marin d’ruisseau » firent leur apparition en quelques jours. Aujourd’hui d’autres auteurs ont amené leur pierre à l’édifice (Vincent Blanc pour « La p’tite souris » et Marco pour « Coquine » plus d’autres nouvelles en gestation).

Des textes en français, teintés de nostalgie un peu rêveuse qui parlent d’un monde de tout le monde avec tendresse et humour. Un univers de petits matins rouillés en caniveau de six heures, de cocottes en papier qui supportent encore le chagrin de la nuit passée, mais tout va bien. Leur répertoire emprunte au Western swing, au Rock’n’roll, au blues, à la country, au cajun et même au musette.
La frontière entre ronces et rêves de gosses n’y est jamais très épaisse et vous mettra des fourmis dans les jambes ou vous fera calmement contempler la mer, mais ne vous laissera pas indifférents. Un joli pressoir musical à siroter dans une 404 noire sur la nationale de Trenet… mais pas que.